Les testeurs de pH du sol

L'acidité des sols peut se développer de différentes manières, le plus souvent à cause de la pollution qui occasionne des retombées acides notamment. Toutes les terres ne vont pas apprécier cet état. Certaines vont s’en accommoder mais d’autres préféreront un sol alcalin.

La majorité des végétaux va se développer correctement avec un sol plutôt neutre, ou légèrement acide dans un pH compris entre 6 et 7,5.

A côté des testeurs d'acidité très pratiques et fiables, il existe d'autres manières de tester le pH de votre gazon bio.

On se remémore les cours de physique-chimie. Plus il y a d’ions H+ dans un sol, plus celui-ci est acide. Un pH, c'est-à-dire « potentiel hydrogène » de 7 est dit neutre ; entre 7 et 14, il est dit basique ou alcalin et entre 1 et 7 il est considéré comme acide.

 

Votre sol : acide ou alcalin ?

La majorité des sols ont un pH compris entre 4 et 9. En dehors de mesures plus précises, quelques indices peuvent vous donner des pistes. D’une manière générale, un sol plutôt calcaire sera basique, un sol très riche en humus ou sableux sera potentiellement acide.

La nature comme indicateur de pH

Les plantes qui poussent naturellement dans votre gazon bio sont également de très bons indicateurs de pH. Par exemple, les sols acides plaisent :

  • aux myrtilles,
  • à la prêle,
  • à la bruyère,
  • aux rhododendrons,
  • à la fougère aigle
  • à la digitales.

Les sols alcalins seront plus adaptés au développement :

  • des primevères officinales,
  • des géraniums
  • des mauves.

Malgré tout, cette méthode n'est pas des plus fiables, en cas de besoin il convient plutôt de définir le taux de pH de votre gazon bio en procédant d'abord par différents prélèvements.

 

Le prélèvement de terre pour tester le pH du sol

Quand on crée un nouveau jardin, il est utile de faire des prélèvements pour tester le pH du sol. Il peut être question d'un seul prélèvement ou de plusieurs selon les besoins et l'état du terrain.

L'observation permet de faire cette distinction. Si différentes zones se dessinent sur votre terrain :

  • sablonneuse,
  • argileuses,
  • calcaire.

Vous pouvez procéder à un échantillonnage par zone mais si aucune zone ne semble se démarquer dans votre paysage, vous pouvez soit :

  • procéder en un sel prélèvement au centre de votre terrain ,
  • procéder à un échantillon mélangé de plusieurs prélèvements,
  • procéder à plusieurs prélèvements aux différents coins de votre terrain (recommandé si vous avez un grand terrain).

Pour faire une récolte d'échantillons, vous aurez besoin d'une petite pelle de type transplantoir et d'autant de réceptacles de type bocaux en verre que vous souhaitez faire de prélèvements.

Si vous avez opté pour l’échantillonnage mélangé, un seul bocal suffira.

L'important est de recueillir la terre au bon endroit. Il ne s’agit pas de prélever de la terre en surface mais bien dans la couche fertile du sol. C'est donc, dans la terre où les végétaux puisent leurs nutriments qu'il faut creuser. L'idéal étant de prélever une part au niveau de la couche située entre 20 et 30 centimètres de profondeur aux différents endroits du terrain. Vous aurez ainsi plusieurs prélèvements ou un échantillon représentatif, par mélange, de votre sol.

Maintenant que vous avez le ou les échantillons, vous pouvez procéder au test de pH de votre gazon bio.

 

Les différentes techniques pour tester le pH du sol

Voici différentes manières de tester le taux d'acidité de votre terre. Vous pouvez ainsi utiliser par exemple :

  • le chou rouge,
  • du vinaigre,
  • du bicarbonate,
  • des kits professionnels.

Tester le pH avec un chou rouge

Cette technique ancienne se pratique pendant la saison du chou rouge. Elle est transmise de jardiniers en jardiniers depuis des générations. Il faut commencer par faire un peu de cuisine :

  • émincez le chou rouge,
  • faites bouillir de l’eau distillée pure,
  • placez le chou rouge dans l’eau et laissez tremper les morceaux pendant 10 minutes environ puis les retirer pour les mettre au compost car ils ne sont plus d'aucune utilité dans ce test.

On obtient alors un jus violet qui normalement possède un pH neutre de 7.

Si l'on teste le jus ainsi récolté avec un produit alcalin de type bicarbonate il passera de violet à bleu-vert et si on le teste avec un produit acide de type jus de citron il deviendra rose vif.

Vous pouvez ainsi tester votre terre en incorporant une petite quantité de votre prélèvement au jus de chou rouge et constater par le changement de couleur si votre terre est plutôt acide ou alcaline.

On rappelle les résultats :

  • Violette à pourpre, votre terre est neutre,
  • Rose, elle est acide (plus le rose est vif, plus le sol est acide),
  • Bleu-vert, le sol est alcalin (plus la couleur est vive, plus le sol est basique).

Ce test n’est pas extrêmement précis, mais il permet une première approche intéressante de l'analyse du sol.

Tester le pH avec le vinaigre et le bicarbonate

On trouve du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc un peu partout, si vous n'en avez pas chez vous, vous pouvez vous en procurer facilement en grande surface. Voici comment procéder avec cette méthode :

  • Séparez votre échantillon de terre dans deux récipients,
  • Dans le premier, versez une bonne quantité de vinaigre blanc et s'il réagit en faisant des bulles, votre sol est normalement alcalin.
  • Dans le second, formez une boue en ajoutant de l'eau simple. Versez ensuite du bicarbonate qui, s'il pétille, signifie que votre sol est plutôt acide.

Si votre terre ne fait réagir ni le vinaigre blanc ni le bicarbonate de soude c'est peut-être car votre sol est considéré comme neutre avec un pH de 7.

Tester le pH avec un kit pro

Avec ce type de produit, vous allez connaître de manière précise et rapide le taux d'acidité de votre sol. Cela fonctionne assez simplement, il se compose :

  • d'un tube à essai,
  • de l’eau déminéralisée,
  • des bandelettes cartonnées.

Mettre une petite quantité de terre prélevée dans le tube à essai, remplir d'eau déminéralisée et agitez le flacon une fois fermé. On trempe ensuite la bandelette dans le mélange et on lit le résultat.

Il existe également d'autres testeurs dits « à sonde ». Ce modèle va venir tester le pH de la terre directement à la source puisqu'il suffit de l'enfoncer directement dans le sol pour connaître le résultat.

Quelle que soit la méthode choisie, vous pouvez désormais intervenir plus spécifiquement sur votre terrain et donner toutes les chances à votre gazon bio de se développer tranquillement.

 

Engrais Gazon Microgazon Plus DCM
Engrais Gazon Microgazon Plus DCM
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...